Mon âme

Je te vois passer tous les jours dans mon jardin
Dans te yeux
Je vois que tu blessé
“blessure?“
tu murmures
“Je suis toujours vivant“

Tes lèvres frisonnent
sans consciemment ta langue
Il y a beaucoup de sang
“Je n’ai rien senti”, tu murmures

Je vous ton visage sous la pluie
une fois encore
Tes mains sont froids
Tes pas sont petits mais certains
Mais tu es silenceux
Je suis blessée aussi

Nous nous sommes rencontres tous les jours
Tu vois toujours chez moi
Je veux serrer toi dans mes brans
et dire, “tout ira bien”
mais je ne peux pas
Je ne suis qu’une fleure
qui t’adore et t’aime de tout mon coeur

Jakarta, Maret 2008

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: